JACQUES BREL AU MAROC EN CINQ ANECDOTES

Si Jacques Brel est connu pour avoir jeté son dévolu sur les Marquises, il ne faut pas oublier qu’il avait un attachement particulier pour le Maroc. Près de 37 ans après son décès, retour sur ses passages au royaume grâce aux anecdotes de ceux qui l’y ont côtoyé.

BREL MAROC

Brel au grand coeur
Selon le comédien Tayeb Saddiki qui l’a côté dans les années 1970, Brel n’était pas très porté sur l’argent ». Même s’il demandait 10.000 dhs pour venir en concert à Casablanca. Ce qui était « une somme coquette pour l’époque », le chanteur belge avait néanmoins le coeur sur la main. Tayeb Saddiki raconte: « Alors qu’il se produisait à Casablanca, il a vu des étudiants devant l’entrée du théâtre, mais ces jeunes qui n’avaient pas de tickets, voulaient assister au concert ». Ni une ni deux, Brel leur achète des tickets et leur permet d’assister à son spectacle. Grand seigneur…
Bonne bouffe …
Brel appréciait énormément la cuisine marocaine. Il n’était donc pas surprenant de le voir au Restaurant du port de Casablanca en train manger un tajine ou du poisson.
… et jolies filles
Et comme le racontait Tayeb Saddiki à Telquel « Il se rendait souvent au Sphinx, une maison close à Mohammedia. Dans sa fameuse chanson Jef, quand il dit “On ira voir les filles chez la madame Andrée paraît qu’y en a de nouvelles”, eh bien, cette dame a réellement existé, elle officiait au Sphinx, qui comptait tout au plus une dizaine de “pensionnaires”, Brel n’y allait pas forcément pour consommer. Après chaque représentation il voulait faire la fête, c’était un rite. Il ne s’ennuyait jamais. »
24H en Fiat 1500
Ali Hassan a eu le droit à un tête à tête particulier avec Jacques Brel. Il a rencontré l’auteur du plat pays en 1973, au Festival des arts traditionnels de Marrakech. L’animateur radio lui propose de lui faire visiter l’arrière pays marrakchi, et les voici en vadrouille sur les routes marocaines à bord d’une Fiat 1500 pendant 24 heures. A l’issu de cette journée, Brel a dit à Hassan : « Tu sais, tu es certainement le seul journaliste avec qui je suis resté marié plus de 24 heures. Tu sais pourquoi ? C’est parce que tu ne m’as pas parlé de travail”
Une valse à mille temps sur les routes marocaines
Brel aurait composé la « valse à mille temps » alors qu’il effectuait le trajet Tanger-Casablanca. La route sinueuse lui aurait inspiré la mélodie de la chanson selon le journaliste Omar Salim. Dire que s’il avait fait le chemin aujourd’hui sur l’autoroute, il n’aurait jamais composé cette magnifique chanson.