Abdeslam Ahizoune prend la tête de Maroc Cultures, et de Mawazine

L’information vient de tomber, officiellement du moins… le président de Maroc Telecom Abdeslam Ahizoune remplace Mohamed Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi Mohammed VI, à la tête de l’association Maroc Cultures. Une petite chaise musicale pour Mawazine, un remue-ménage de géant pour le monde des festivals.

Depuis sa création, c’est Mounir Majidi qui servait de cheville ouvrière à l’association Maroc Cultures. Mawazine, c’est lui, le succès et les polémiques étaient dus à sa présence à la tête de ce festival qui est devenu le premier en Afrique et l’un des tous premiers au monde, en matière d’audience du moins… A chaque controverse, le nom du secrétaire particulier du roi revenait sur le tapis et, du temps où il était encore dans l’opposition, le PJD tirait à boulets rouges sur le festival Mawazine, et indirectement sur Majidi.

Il serait heureux qu’avec cette page qui se tourne à Mawazine, et le retrait de Mounir Majidi de la présidence effective (même indirecte) de cette manifestation, le débat reprenne sur l’encadrement public des festivals.

Aujourd’hui, le président de Maroc Telecom est engagé dans plusieurs activités, en plus de son métier. Il est président de la fédération royale marocaine d’athlétisme et donc promoteur du Grand prix Mohammed Vi d’athlétisme, il est sponsor majeur du Festival Gnaoua Musiques du monde et du Festival des Musiques sacrées de Fès. Aujourd’hui, il est président de Maroc Cultures et donc de Mawazine. La question est de savoir si cela apportera plus de clarté à l’activité festivalière nationale ? Gageons que oui… Nous y reviendrons.