Exposition : Renoir père et fils. Peinture et cinéma.

D’UNE TOILE À L’AUTRE

Renoir père et fils.

Peinture et cinéma.

Découvrez l’expositionExposition au musée d’Orsay
du 6 novembre 2018 au 27 janvier 2019

Pierre Auguste, le père, est l’un des plus importants maîtres de la peinture ; Jean, le fils, « le plus grand de tous les réalisateurs, » comme le qualifiait Orson Welles. Deux génies en quête de liberté. Le père a fait poser le fils mais n’a jamais connu son cinéma. Le fils a admiré le père mais ne l’a jamais filmé. Pourtant leurs œuvres offrent des points de rencontre et de dialogue, Jean Renoir affirmant sa voix sans rompre avec l’héritage de son père. Un jeu d’influences à découvrir.

positif
Pierre BonnardAuguste et Jean Renoir© Musée d’Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

L’exposition veut explorer le dialogue fécond et parfois paradoxal entre un père, Pierre-Auguste Renoir, et un fils, Jean Renoir, entre deux artistes, entre peinture et cinéma. Les points de contact entre l’oeuvre du cinéaste et du peintre vont au-delà d’un jeu d’influence et de transposition. Tout se passe comme si c’est en interrogeant la peinture de Renoir et de ses contemporains et, plus généralement, le XIXe siècle finissant, que Jean forge sa personnalité artistique et établit son autonomie de cinéaste. L’exposition revient de façon neuve sur son rôle dans la diffusion de l’oeuvre de son père, ses relations avec le milieu artistique et sa pratique de céramiste qu’il met en parallèle avec celle du cinéma, car potiers et cinéastes composent avec le hasard.

Les relations entre Pierre-Auguste et Jean sont jalonnées de portraits croisés, entre un fils qui a posé pour son père sans jamais l’avoir filmé, mais qui prépare pendant près de vingt ans sa biographie encore très lue aujourd’hui. A travers des tableaux, des extraits de films, des photographies, des costumes, des affiches, des dessins, et des documents, pour certains inédits, cette exposition pluridisciplinaire explore des thèmes (le rôle du modèle féminin par exemple) et des géographies (la Seine, Montmartre, le Midi) communs à deux œuvres que réunissent peut-être plus sûrement encore un goût de la liberté et une profonde humanité.

6 novembre 2018 – 27 janvier 2019
Musée d’Orsay
Salle 67
Salle 68
Salle 69
Salle 70
Salle 71
Salle 72

Commissaire

Sylvie Patry, directrice de la conservation et des collections du musée d’Orsay
Paul Perrin, conservateur au musée d’Orsay

Exposition également présentée à la Fondation Barnes, Philadelphie, du 6 mai au 3 septembre 2018

Avec le généreux de Bank of America Merrill LynchHoche Avocats, du Groupe Aésio et de Studio Canal.

Comprendre l’exposition
Découvrez les conférences autour de l’exposition
L’enfant modèle
La relation artistique entre le père et le fils commence lorsque Jean pose pour lui dans son atelier. Souvent fastidieuses, ces séances constituent sans doute l’éveil artistique de Jean. Mais qui peut dire à quel point elles ont formé son rapport à « J’ai passé ma vie à tenter de déterminer l’influence de mon père sur moi. »création ?
Conférence inaugurale
Vendredi 16 novembre à 12h00
Auditorium du musée d’Orsay

Consultez le programme

« J’ai passé ma vie à tenter de déterminer l’influence de mon père sur moi. »
Pierre-Auguste meure en 1919. Jean est âgé de 25 ans. Il n’a pas encore décidé de faire carrière dans le cinéma. Son premier film, en tant que scénariste, Catherine, une vie sans joie, est tourné en 1924. Andrée Heuschling, modèle du père, devient Catherine Hessling, muse du fils, et la filiation biologique se mue alors en filiation artistique.
Le cinéma de Jean Renoir
10 et 24 novembre – 14 décembre
Auditorium du musée d’Orsay
Réservez votre visite
« Quand on regarde bien, on peut voir la beauté partout », disait Pierre-Auguste Renoir
Le peintre a su souvent tirer parti de cette magie qui émane de l’ordinaire pour donner naissance à des chefs-d’œuvre. Jean fera sienne cette idée d’un ancrage de l’art dans le quotidien, inscrivant même quelques-uns de ses films, réalisés durant les années 30, dans une veine réaliste.
Visite générale de l’exposition
Du 15 novembre au 27 janvier
Publicités