Venue d’Hawaï, la folie « Poke Bowl » s’empare de l’Hexagone

https://player.tf1.fr/static/1.0.80/frame.html?mediaID=13728803&context=ONEINFO_AMP&autoStart=1&paramsTags=%7B%22name%22%3A%22verticale_ma-sante%3A%3A2161525_video-venue-d-hawai-la-folie-poke-bowl-s-empare-de-l-hexagone%22%2C%22level2%22%3A4%7D#amp=1Nutrition

TENDANCE – C’est un plat traditionnel qui nous vient du milieu du Pacifique. Son concept fait de l’ombre à nos traditionnelles salades et la recette est simple : des légumes, et du poisson cru coupé en dés, le tout présenté dans un bol. Frais et léger, le « Poke Bowl » hawaïen a même conquis les nutritionnistes.

12 août 20:29 – La rédaction de LCIhttps://7b9df.v.fwmrm.net/ad/g/1?nw=506334&prof=506334:tf1_displayonly_live&csid=lci_page_type_display_amp/lci_platform_amp_mobile_web_media_mobile&resp=ad;module=ContentTypeTransform&;slid=rectangle_amp&ptgt=s&w=300&h=252&slau=MPU%20300×252%20AMP#amp=1

Par ces fortes chaleurs, l’envie de manger frais se fait souvent sentir. De fait, les salades ont la cote en ce moment. Mais depuis quelques mois, un plat simplissime et coloré leur fait de l’ombre : le « Poke Bowl ». La recette est simplissime : du riz ou du quinoa, des légumes verts, du poisson cru coupé en dés, le tout assaisonné à votre convenance. 

Il est d’origine hawaïenne et connait donc un grand succès en France après avoir conquis diverses métropoles à travers le monde comme Londres, Los Angeles, Sydney ou encore Toronto. Au cours des dernières années, il a même détrôné les sushis et le ceviche. Les restaurants spécialisés se sont multipliés et ce plat venu du Pacifique est devenu l’en-cas le plus populaire de l’été.

Un succès fulgurant doublé d’un avis positif des nutritionnistes

Du rayon traiteur des supermarchés aux petites ou moins grandes chaines, les bols hawaïens séduisent même au-delà des restaurants. La société de Maria Gomes, Maria Gomes Poke and Co by Eat Sushi, installée à Brest (Finistère) est entièrement dédié à la vente à emporter et le succès ne cesse de se faire sentir. « Quand nous avons commencé, nous faisions entre dix et douze « poke » par jour. Maintenant, on en fait entre 100 et 150 par jour voire 180″, explique à TF1 cette chef d’entreprise. 

TOUTE L’INFO SURLE 20H

Si les consommateurs en raffolent, les nutritionnistes lui trouvent aussi des qualités certaines. « C’est un repas complet, on y trouve tous les nutriments : des protéines, des glucides, des lipides, et surtout, les fibres, qui calent. On a également de jolies couleurs, symboles d’équilibre alimentaire », explique Pascal Nourtier, nutritionniste en Bretagne. Que demander de plus ?