10 conseils pour voyager en toute sécurité

Conseils pour voyager en toute sécurité_CyberSwat

Les températures remontent, l’été s’en vient ainsi que les vacances! Loin de nous l’idée de transformer vos voyages en moment d’angoisse et de stress, mais un petit rappel sur comment voyager en toute sécurité nous semble de mise. Car, de belles vacances peuvent devenir bien moins agréables si des mésaventures venaient à vous arriver!

Aujourd’hui, on vous offre 10 conseils pour voyager en toute sécurité! Comme ça, vous pourrez partir serein et profiter de vos vacances.

Nous connaissons tous les mesures de base en matière de sécurité pendant les voyages: mettre un cadenas sur nos valises ou ne jamais laisser d’effets personnels sans surveillance par exemple. Mais, à moins de partir en retraite complète pour déconnecter, j’imagine que vous aurez sur vous au moins un téléphone intelligent si ce n’est également votre tablette ou votre ordinateur!

Voici comment vous protéger:

1.     Effectuez une sauvegarde des appareils que vous apportez

Avant de partir, pensez à sauvegarder les données de votre appareil. On ne sait jamais, votre cellulaire pourrait prendre l’eau, être volé ou encore perdu. Voici la procédure pour votre iPhone ainsi que pour votre Android. La perte matérielle sera là, mais au moins, vous aurez toujours toutes vos données! Nous vous conseillons aussi de garder en note, ailleurs que sur votre cellulaire, toutes les informations les plus importantes: vos billets, le numéro de téléphone pour bloquer votre carte de crédit et celui pour bloquer la carte SIM de votre cellulaire, les contacts d’urgences, etc.

2.     Utilisez les réseaux wifi avec prudence et priorisez les VPNs

Que ce soit à l’aéroport, à l’hôtel ou dans un restaurant, attention aux réseaux wifi publics. Ce sont des cibles faciles pour les cybercriminels qui peuvent vous voler des informations personnelles comme celles de vos cartes de crédit par exemple. Si votre plan de données vous le permet, évitez de les utiliser ou alors installez un VPN (RVP) sur votre appareil. Attention cependant; comme l’indique un article de TechRepublic, plusieurs outils VPN ne respectent pas votre vie privée. Voici d’ailleurs un lien vers une évaluation de plusieurs solutions VPN du site web TheBestVpn.com qui classe les produits VPN en fonction de leur niveau de sécurité, leur vitesse et du respect de la vie privée réalisé.

3.     Prenez avec vous une batterie externe

Vous êtes-vous déjà laissé tenter par les stations gratuites de chargement qui envahissent les aéroports depuis quelques années? Nous sommes d’accord que le concept est vraiment bien pensé, mais le problème c’est que c’est aussi une mine d’or pour les cybercriminels. Il leur est très facile de télécharger de l’information ou même d’installer des logiciels malveillants sur les appareils en chargement. C’est d’ailleurs ce que rapportait PC Mag dans un article au début de l’année 2019. Le plus simple et sécuritaire est de prendre votre propre batterie externe avec vous. Il en existe maintenant des très petites et légères pour ne pas trop vous encombrer!

4.     Coupez les connexions sur vos appareils

 Si vous n’avez pas besoin du Bluetooth, du wifi ou encore du réseau cellulaire, éteignez-les, tout simplement. Ce sont des portes d’entrée sur vos appareils. Et ça économisera votre batterie par la même occasion, c’est un conseil 2 en 1!

5.     Évitez de stocker une copie de vos pièces d’identité sur vos appareils

Par sécurité justement, on a tendance à enregistrer une copie de nos pièces d’identité (passeport, permis de conduire, etc.) sur notre cellulaire au cas où on perdrait l’original. Le problème c’est que si vous vous faites voler votre cellulaire ou vous vous faites pirater, le voleur aura un accès direct à ces documents. Et avec ça, il peut facilement voler votre identité ou les revendre sur le Darkweb. Si vous désirez les conserver tout de même sur votre cellulaire, mieux vaut chiffrer les documents, soit avec un outil commercial, PDF chiffré ou ZIP chiffré (écrivez-nous si vous désirez en savoir plus!). Néanmoins, sachez que la bonne vieille photocopieuse fonctionne toujours; il vous sera alors possible de mettre une copie papier de vos documents de voyage en lieu sûr!

6.     Ne partagez pas sur les réseaux sociaux vos tickets et détruisez-les après usage

Ne partagez pas sur les réseaux sociaux vos tickets et détruisez tout document papier qui ne vous sera plus utile une fois qu’ils auront été utilisés comme: carte d’embarquement, étiquette de bagage, reçu d’hôtel, etc. Déchirez les avant de vous en débarrasser, ces bouts de papier contiennent beaucoup d’informations et ont de la valeur pour les cybercriminels. À titre d’exemple, une vulnérabilité concernant les numéros de passager (PNR) a été découverte en début d’année 2019. Ce numéro se retrouvant dans diverses communications courriel et sur le billet d’avion. Il était alors possible pour les cybercriminels d’accéder au dossier de la personne par divers moyens, notamment en retrouvant le PNR sur les réseaux sociaux des personnes partageant une photo de leur billet! Dans certains cas, une personne malveillante aurait même pu annuler le billet d’avion!

7.     Soyez prudent quand vous payez

Si possible, privilégiez l’argent comptant ou les cartes de crédit. Il est facile de pirater une carte bancaire, mais les cartes de débit sont rarement assurées contre la fraude. Avec une carte de crédit, vous aurez plus de chance de vous faire rembourser les montants volés par votre émetteur de carte de crédit. À titre de rappel, lors de vos retraits d’argent à l’étranger; privilégiez les guichets se retrouvant directement dans les banques; ils sont davantage sécurisés et il est moins probable que des criminelles y aient ajouté un « Skimmer ». Soyez toutefois vigilant, tout comme en témoigne ce vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=F_D7NS3H3Rc

8.     Attention aux programmes de fidélité

Que ce soit pour votre hôtel ou votre vol, vous vous êtes peut-être inscrits au programme de fidélité de la marque pour cumuler des points et baisser la facture de votre prochain voyage. Pensez juste à sécuriser votre compte, car on y retrouve beaucoup d’informations personnelles comme vos anciennes et futures réservations. Pour sécuriser votre compte, utilisez un mot de passe robuste et, si possible, une authentification à 2 facteurs. Néanmoins, sachez que malgré tout cela, des évènements malheureux peuvent survenir; nous n’avons qu’à penser à la brèche de sécurité majeure qui a affecté plus de 500 millions de clients chez Marriott dans la dernière année.

9.     Soyez vigilants si vous utilisez un ordinateur public

Vous avez besoin d’utiliser un ordinateur public pendant votre voyage? Sachez qu’une personne aurait pu y installer un enregistreur de frappes. C’est un type de logiciel malveillant qui sert à voler des renseignements personnels en enregistrant toutes les données saisies au clavier. Pour rechercher des informations touristiques, aucun problème. Mais si vous voulez consulter vos courriels, votre compte bancaire ou même vos réseaux sociaux, ça devient tout de suite plus risqué et déconseillé.

10.Sachez que les douaniers peuvent vous demander l’accès à vos appareils

Les douaniers américains ont le droit de vous forcer à leur divulguer votre mot de passe de téléphone. Bien que des règles auraient été émises pour encadrer ce que les douaniers peuvent faire, cette situation ouvre la porte à toute sorte d’abus : copie de toutes vos données, telles que courriels personnels et professionnels, conversations Facebook, vos photos et les dossiers confidentiels d’entreprise auxquels vous avez accès depuis votre téléphone. Si comme nous, vous n’êtes pas à l’aise avec ça, pensez bien à ce que vous avez sur votre cellulaire au moment de partir. Pour protéger vos renseignements personnels dans cette situation, on vous invite à revenir sur l’un de nos anciens articles pour (re) découvrir nos conseils: https://www.cyberswat.ca/6-conseils-douaniers-acces-donnees/

En bonus, un 11e conseil: et si vous profitiez de votre prochain voyage pour complètement déconnecter en laissant vos appareils chez vous? Une ou deux semaines sans courriels et sans réseaux sociaux pour vous aider à vraiment décompresser? À vous de voir!

Bon voyage!